Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cayla-Paul 16.JPG

Par JM Cayla, C Paul -Domaine public -  Illustrations du livre de J.M. Cayla (1812-1877) et Cléobule Paul

Toulouse monumentale  et pittoresque -

Les moulins à eau construits sur les berges des rivières sont appelés «moulins terriers». Ils comportent souvent un barrage, ou «chaussée».

1) Moulins à barrages insubmersibles

    

Sur les ruisseaux et petits cours d’eau, à débit faible et irrégulier, on ne peut pas utiliser des roues de dessous, c'est pourquoi on établit un barrage "pour barrer la vallée et former un bassin de retenue ou un étang". Contre la face aval du barrage, ou chaussée, on construit le moulin dont la roue sera une roue de dessus. Pour éviter que le barrage et le moulin ne soient submergés en cas de crue, on construit un canal de décharge, équipé d’une vanne qui permet de maintenir le bon niveau d’eau dans le bassin de retenue. C'est ce type de moulin qu'a connu mon ancêtre Joseph dans les dernières années de sa vie aux moulins de Chazé et celui de la Haute Bergée au Bourg d'Iré.

  
Fig 1 : Moulins terriers à barrages insubmersibles.
- En haut : Moulin sur dérivation
- En bas : Moulin sur le cours d'eau avec bassin de retenue
- À droite : Coupe sur le moulin, avec roue de dessus
dessin Christian CUSSONNEAU
    

2) Moulins à barrages submersibles

   

Sur les rivières au débit plus important, le moulin est installé sur la rive et un barrage est construit en travers du cours d'eau pour la stabiliser au niveau de la roue de dessous. La hauteur du barrage, surmontée d'une chaussée, est limitée afin que les crues puissent le submerger sans l'endommager et que le moulin ne soit pas emporté, cela concerne certains moulins sur la Mayenne comme celui de la Roche à Chambellay.

   
Fig 2 : Roue de moulin terrier, roue de dessus et roue de dessous

3) Les mécanismes

a) Les roues des moulins

 

C'est donc grâce à leur roue, mise en mouvement par la force de l'eau que les moulins fonctionnent. Elle fait tourner l'arbre moteur qui au moyen d'engrenages transmet le mouvement aux meules.

Il existe plusieurs types de roues:

            
ROUE EN DESSOUS
Wasserrad unterschlaechtig meyers.png
Cette image a été extraite d'un autre fichier : Meyers b16 s0428a.jpg , Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15363

    

Les premières sont dites de «dessous» parce qu'elles reçoivent la poussée de l'eau à la partie inférieure de leur aubes. Ces moulins existeraient, semble-t-il, depuis l'Antiquité. 

  
ROUE EN DESSUS
Waterwheel 2.png
CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=398554
   

Les roues de «dessus» qui reçoivent l'eau à leur partie supérieurs, laquelle tombe dans des godets fixés autour de la roue et qui par son poids met celle-ci en mouvement.
     

ROUE DE MILIEU
Wasserrad mittelschlaechtig meyers.png
Cette image a été extraite d'un autre fichier : Meyers b16 s0428a.jpg , Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15360
  
Les roues de «milieu» qui, située très légèrement au-dessous de l'arrivée de l'eau, reçoivent le flux avec plus de puissance, débit réglé souvent par l'élévation d'un «portineau» ce qui permet de régler le débit. Sur les cours d'eau plus petit et à débit irrégulier, cela permet un fonctionnement plus régulier du moulin.
b) Transmission de l'énergie hydraulique au moulin
 
L'eau se dirige dans la fosse où se trouve la roue et s'écoule par un «coursier», passant sous le barrage, ou par une lourde porte en bois levée au gré des besoins".
La roue transmet cette énergie à l'arbre moteur qui fera tourner les meules.

Mécanisme moulin à eau

Par Gilbert Bochenek (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons"

 

Sources : Wikipedia,  Site de l'association pour la sauvegarde des moulins de l'Anjou, Livre "Faim de pain" de l'association "Présence du Haut Anjou"

Tag(s) : #Moulins, #Challenge AZ 2016, #meuniers

Partager cet article

Repost 0