Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parfois les chemins de la recherche sont difficiles et demandent beaucoup de détours,

En voici un exemple :

Je suis parvenue sans trop de difficultés à l’acte de Louis Hangouët, mon Sosa 192, dans le registre de Saint Servant (BMS 1625-1699) en date du 26 août 1683 (vue 446). Ses parents y sont nommés. Il s’est agi ensuite de trouver leur mariage, ce qui se révéla facile. Le 25 novembre 1685 eut lieu à Saint Servant le mariage de François Hangouët de la trève de Lizio et Jeanne Estienne de cette paroisse, en présence d’un certain Armel Hangouët et plusieurs autres témoins (BMS 1625-1699, vue 414).

1 – Les Hangouët de Lizio : des trouvailles à mettre en ordre

Ce sont donc les registres de Lizio que nous devons parcourir dorénavant à la recherche de la naissance de François Hangouët. La démarche la plus pertinente est de collecter tous les Hangouët, puisqu’on rencontre plusieurs François et reconstituer tant qu’il se peut les familles. En effet, notre recherche nous a mis en présence de plusieurs François, ce à quoi s’ajoute un obstacle bien contrariant, l’absence des actes de baptême entre 1630 et 1651 à Lizio!

Il peut en effet s’y cacher un autre François!

Deux familles se dessinent alors :

– celle de Pierre Hangouët et Julienne Gro qui ont eu un fils nommé François, (B 1606-1667 vue 175) baptisé le 1er juillet 1655 à Lizio, dont les parrain et marraine étaient François Begaud et Anne Hangouët, ce baptême auquel assiste Pierre Hangouët le père de l’enfant qui ne signe pas sur les actes, et Pierre Hangouët, qui, lui, signe comme à l’habitude sur de nombreux actes de ces registres du fait de sa position de notaire, signature repérable sur les actes de baptême de ses propres enfants.

    

Signatures de Pierre Hangouët notaire en 1653 et en 1669

celle de Pierre Hangouët (le notaire) et Yvonne Thébaud dont le fils nommé François avait reçu le baptême le 29 août 1656 à Lizio (B 1606-1667 Vue 187) en présence de ses parrain et marraine, François Legal et Suzanne Picquet, de Pierre Hangouët notaire, son père, Mathurin Thébaud et Morice Roux qui signent.

NB: Les deux pères portant le même prénom sont, en effet deux personnes bien distinctes ; l’un est marié avec Yvonne Thébaud en novembre 1641, qui est décédée en 1670, tandis que l’autre a constitué une famille avec Julienne Gro avant 1652 et dont le dernier enfant est né en 1669.

Après le recueil de nombreux actes concernant des Hangouët, on peut dessiner un premier «portrait» des deux familles à Lizio, mais sans mention d’un membre de l’une ou l’autre famille prénommé Armel!

Il s’agit maintenant de trouver lequel des deux Pierre Hangouët peut être mon ancêtre.

2 – Retour à Saint Servant : de l’espoir au doute

Décision est prise de retourner sur mes pas, dans les registres de Saint Servant à la recherche de cet Armel.

En remontant plus haut dans le registre, je tombe enfin sur l’acte de mariage de Armel Hangouët qui épouse, le 7 novembre 1673, Mathurine Tregouet (BMS 1625-1699 vue 303) tous les deux de la paroisse de Saint Servant; son père est présent au mariage et se prénomme Pierre. Lequel? on n’en sait pas plus! Armel demeure alors au village du Temple à St Servant (Important: ne pas confondre avec le village du Temple à Lizio).

Le 28 février 1678 (BMS 1625-1699 Vue 339) naît leur fille Janne qui a pour marraine Janne Estienne ce qui permet de soupçonner un lien avec François Hangouët, mon Sosa 384, bien qu’ils n’étaient pas encore mariés. Il est en effet possible qu’il soit le frère de Armel. Présents encore François EMERAUD et Estienne TREGOUET (peut-être lié avec Mathurine, mais aussi à l’époque l’époux de Janne Estienne) .

Leur deuxième fille Guillemette a été baptisée en 1680 (BMS 1678-1746 Vue 9) à Quily.

Armel décède le 22 mai 1698 (BMS 1625-1699 vue 631) à l’âge d’environ 55 ans. Il serait donc né aux environs de 1643! Ce qui complique notre enquête!

Entre ces deux derniers évènements, on trouve en 1683 (BMS 1625-1699) le baptême de Louis, mon Sosa 192, auquel est présente Julienne Gro, donc liée à Louis et son père, François; puis on trouve le 20 avril 1685 (BMS 1625-1699 vue 475) l’acte d’inhumation de Julienne Gro à laquelle sont présents Pierre et Vincente Bernard, François Hangouët et Jan Hangouët. On peut penser ici que lien est confirmé, mais on ne sait qui est ce Jan Hangouët.

Par ailleurs, une question se pose pour Armel né aux alentours de 1643, il ne peut pas être le fils de Julienne. Si elle est âgée d’environ 45 ans à son décès, on peut calculer sa naissance entre 1635 et 1640, période un peu plus large que ne l’écrit le prêtre dans l’acte; elle aurait été trop jeune pour être mère! Ce qui oblige à nous orienter vers une autre piste!

A noter : On rencontre dans le registre de St Servant, une Anne Hangouët épouse de Jacques Tregarot, laboureur, dont la famille a demeuré au Temple à Lizio (berceau de la famille Hangouët, de Michel le grand-père jusqu’à François né en 1656, en passant par le couple Pierre et Yvonne) jusqu’en 1676 au moins et qu’on retrouve en 1680 aux Noës à Saint Servant jusqu’au décès de Anne le 4 mai 1696 (BMS 1625-1699 vue 610). On note la présence au baptême de l’aîné des enfants de Anne et Jacques, le 6 décembre 1670 à Lizio, de François un grand-oncle qui signe*, celle de Pierre notaire* «grand-aïeul», et celle de François leur oncle qui signe*. (voir au prochain article les signatures qui pourront nous éclairer) Il y a donc un lien entre ces trois personnes et l’enfant. Ce dernier François ici présent est bien le fils du notaire et il signe!

3 – Après une pause, je reprends la quête de mes ancêtres François et Pierre

Un peu plus tard, en cherchant à compléter la famille de Louis, mon Sosa 192 et de Mathurine Vaillant, je trouve l’acte de décès de François Hangouët mon Sosa 384, (BMS 1700-1754 Vue 275) décédé le 31 octobre 1721, à la Ville Clément (c’est la village où demeure son fils Louis) à environ 76 ans. Il ne serait donc pas non plus le fils de Julienne, puisque né vers 1645! Comment expliquer, alors, ces liens avec Julienne Gro? On peut en revenir à notre première hypothèse concernant Armel, puisque de la même génération, on peut envisager qu’il soit son frère mais pas fils de Julienne Gro (ou alors, le prêtre aurait fait erreur de 10 ans sur l’âge de François!) On ne peut pas, hélas, le vérifier puisque les registres manquent à Lizio dans ces années.

 

NB: dans les actes découverts à Saint Servant, l’acte de sépulture en janvier 1693, de Vincente Hangouët âgée d’environ 45 ans, qu’on trouve dans divers actes comme épouse de Yves Tregouet; il faudrait maintenant approfondir les liens qui rattachent tous ces Tregouet entre eux et avec la famille Hangouët. Un lien avec un certain Guillaume Hangouët, parrain de l’aîné de la famille en 1683 peut nous rapprocher de la famille de Michel Hangouët de Lizio, un certain Guillaume étant son fils né en 1626 et l’autre son petit-fils né dans les années 1650, fils du premier.

 

Tag(s) : #Généalogie maternelle, #Ancêtres morbihannais

Partager cet article

Repost 0