Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

    

J'ai choisi aujourd'hui parmi les ascendants communs à mon conjoint et à moi-même, le nom d'une personne qui est issue de mes toutes premières trouvailles aux archives.

Ce sont les ascendants les plus lointains que j'ai trouvé pour cette branche qui prend des rapidement des chemins différents pour l'un et l'autre de nous deux. Mais, nous sommes cousins malgré tout... Mes enfants ont donc un ascendant, leur sosa 5631 pour ma branche et le sosa 3591 pour celle de leur père duquel part deux branches. Par ailleurs, ils cousinent avec un de mes neveux par alliance et avec une autre de mes nièces par alliance.

Ces ancêtres nés à Montreuil-sur-Maine, se sont répandus dans tout le Haut-Anjou et ont ainsi constitué un arbre exceptionnel.

 

 

Mathurine ERQUAIS a épousé Maurice Thibault le 3 juillet 1617, Montreuil-sur-Maine.

Une fille est née le 20 mars 1631 dans ce petit village  des bords de la Mayenne en Haut-Anjou. Elle épousa Pierre Plaçais le 3 juillet 1617 à Montreuil-sur-Maine. Ce couple a été à l'origine de la lignée des Plaçais-Plassais-Placet (et autres formes de ce nom) jusqu'à la grand-mère maternelle de mon époux. Sa petite-cousine éloignée au 1er degré, descendante de Mathurine à la 11é génération, est devenue une de mes nièces.

Et celui qui est devenu mon neveu par alliance est un arrière-petit-cousin éloigné au 1er degré de mon mari, descendant à la 11ème génération de Mathurine. En effet, son arrière-arrière-arrière grand-père était le frère du trisaïeul de mon conjoint.

Je ne vous expliquerais pas quelle cousine je suis pour mon mari puisque je dois remonter neuf générations et mon mari, lui, huit générations pour trouver nos premiers cousins ;:   

Outre la motivation que m'apporte le Challenge AZ 2017, à décrire les cousinages issus du couple vedette de mon article du jour, Mathurine Erquais et Maurice Thibault, il m'incite à poursuivre les recherches sur ce bout de branches, notamment celui-là, l'exploration des registres à la recherche des ascendants mais aussi à la fratrie de Mathurine, voire plus!

Les registres de Montreuil-sur-Maine contiennent des répertoires que je n'avais pas eu l'idée de consulter lorsque je me rendais aux archives lors de mes toutes premières recherches. C'est une aubaine quand on a sous la main ce genre d'outils!

 

En attendant, je vous soumets un petit questionnement paléographique :

Un internaute a donné à Mathurine une autre nom que celui de "Erquais" parce que sans doute, il a trouvé la naissance d'une Mathurine Vignais à Montreuil-sur-Maine.
Pourtant, il me semble bien que la première lettre soit un E pas un V. Qu'en pensez-vous?
 
Print Friendly Version of this pagePrint Get a PDF version of this webpagePDF
Tag(s) : #Challenge AZ 2017, #Généalogie paternelle, #Anjou, #Ancêtres angevins

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :