Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Remonter la lignée des Haspot de Sévérac à Herbignac en passant par Nivillac (que de noms en «ac»!*) est assez facile, jusqu'à Marie Nepvoux, mon sosa 121, épouse de Jacques Haspot, mais pour trouver l'ascendance de Pierre Nepvoux, son grand-père, les manques d'information dans les actes créent de nombreux blocages. Il y a beaucoup de Nepvoux à Nivillac et des actes de mariage rédigés souvent sans les noms des pères et mères des mariés, d'autres actes trop succints, tellement, qu'on a du mal à dérouler l'écheveau. Ils contiennent malgré tout quelques indices à relever précieusement.
 
J'avais trouvé les parents de Marie: Jean et Marie Bizeul, puis les parents de ces derniers Pierre Nepvoux et Marie Blanchard. Mais dans l'acte de mariage en 1718 de Pierre Nepvoux (ici le nom est écrit «Nevoux» avec Marie Blanchard, pas de parents nommés, seulement cette phrase parlant de Pierre : "demeurant à la maison de Mero avec sa mère" et Marie Blanchard demeurant au Haut Verger chez Pierre Cocart » Comme j'avais trouvé des liens entre Cocard et Blanchard je voyais vers quoi je pouvais me diriger, mais pour Pierre à part le lieu de Mero, rien pour l'instant ne m'éclairait. Je relevai tout de même les noms de toutes les personnes présentes qui pourraient à un moment où l'autre me servir dans ma reconstitution des liens.
 
J'avais rencontré plusieurs Pierre que je n'arrivais pas à différencier!
 
Alors je décidais de partir à la chasse de tous les Nepvoux. Grâce au site jrac.free, avec ses relevés Nimègue, j'ai pu faire une liste des Nepvoux de Nivillac et de Saint Dolay, essayant de trouver leurs parents.
J'ai pu profiter, à l'époque où les archives du Morbihan n'étaient pas encore en ligne, des photographies d'actes du site http://jrnivillac.free.fr/PhpWG/ qui met sur Internet des actes des archives communales de Nivillac, que j'ai continué à utiliser souvent par commodité, le chargement des images étant tellement plus rapide. Par ailleurs, certaines années manquent en ligne alors qu'on peut les trouver ici; de plus certains actes sont illisibles dans cette partie sur les archives en ligne du Morbihan pas sur celles-là.
J'ai déjà eu l'occasion de remercier les auteurs du site et je le fais à nouveau ici.

 

Pour préciser mes trouvailles, je décidais aussi d'utiliser Google Earth pour trouver les lieux et les marquer d'un repère ; ensuite, je fais un clic droit sur l'épingle jaune et en choisissant « Propriétés », je peux remplir la partie «Description» avec les indices trouvés ; exemple à Méro, "Pierre Nepvoux demeurait ici avec sa mère en 1718", ainsi, à chaque trouvaille pour Méro, j'y reviens compléter la fiche si besoin. Pour revoir ce que j'y ai écrit, il me suffit d'un clic gauche sur l'épingle et la bulle d'infos s'ouvre. A force de regrouper sur un lieu, les diverses informations, je finis par faire des rapprochements, comprendre les relations ou les proximités entre les individus marqués. j'y retourne voir à chaque hésitation.
 

 
Mais en ce qui concerne Pierre,  j'ai mis beaucoup de temps avant d'éclaircir les liens de famille.
J'ai donc exploré des villages proches comme Saint Dolay, La Roche-bernard, Missillac. C'est alors que je trouvais un Pierre Nepvoux fils de Julien et Jeanne Noblet. Etait-ce sa mère qui demeurait à Méro? Je recherchai donc tous les frères et sœurs nés à Missillac à la recherche d'indices mais rien ne me rapprochait d'une réponse. Son père devait être décédé puisqu'il vivait avec sa mère en 1718; c'est donc une hypothèse à vérifier mais est-ce suffisant pour s'assurer de la filaition?

Puis au cours de mes recherches, je suis tombée sur un acte rédigé à l'occasion des fiançailles d'une nièce des deux Pierre Nepvoux, le 14 octobre 1743, à Saint-Dolay : y sont présents deux nommés Pierre Nepvoux qui sont dit oncles de Marthe. En effet, elle est la fille de Guillaume, un frère d'un des deux Pierre. Mais quel lien exact a avec la famille cet oncle  cet autre Pierre portant le nom de Nepvoux?

Retour aux relevés Nimègue du site jrac.free : je trouvai le mariage d'un autre Pierre Nepvoux à Saint Dolay en février 1718. Je m'empressai de vérifier l'acte et surprise, je lus qu'il est fils de Julien et Jeanne Noblet! Il ne peut pas être celui que j'ai inclus dans cette famille déjà puisque ce dernier marié en septembre 1718 est le père d'enfants nés au-delà du mariage de celui de Saint Dolay ou bien c'est un remariage rapide. La recherche d'un éventuel décès de la supposée première épouse à Nivillac puis à Saint Dolay ne donnent aucune réponse.

Déception! Mon Pierre ne serait donc pas de la famille des Nepvoux de Missillac, mais tout de même un membre de cette grande famille Nepvoux, puisqu'oncle de Marthe?

Serait-il né ailleurs? Ou bien, un autre fils de Julien Nepvoux et Jeanne Noblet nommé Pierre?

A partir de ce moment-là, je laissais de côté ces questions et continuais mes recherches sur les enfants de Pierre ou relisais quelques actes. Au baptême de Julienne fille de Pierre et Marie Blanchard, un Pierre Nepvoux est présent mais lequel? Aucune signature, aucune indication!

Au baptême de Jean Nepvoux, mon sosa 242, le parrain est Pierre PERAYS, et la marraine Michelle NOBLET ce qui montre un lien avec des NOBLET (famille de la mère de l'autre Pierre), mais toujours pas de certitude.

Bien plus tard, quand je consultais les relevés Nimègue du site jrac.free, et que je tentais de retrouver tous les mariages des NEPVOUX, je trouvai un Jan Perois qui a épousé une Marie Nepvou. Je recherchai l'acte et surprise,  je lus : «Marie NEPVOU demeurant à la métairie de Méro avec sa mère. » Elle est donc la sœur de mon Pierre, tout comme l'autre Pierre de Saint Dolay !
 
Je me décidais alors à retourner vers les registres de Missillac pour vérifier cette incompréhensible découverte! Et c'est bien là, qu'en effet je trouve un autre Pierre qui était passé entre les mailles du filet ! Comme l'année 1682 est séparée en deux sur les AD 44, je n'avais peut-être pas ouvert la deuxième partie, je ne vois guère d'autre explication!
 
Par ailleurs, on aurait pu les différencier plus facilement s'il y avait eu des signatures sur les actes de Nivillac à cette période !
 

 
Il faut dire que chez le Nepvoux, il y en a eu des mystères à résoudre ; ainsi pour Guillaume le frère de Pierre. Après avoir trouvé à Nivillac deux mariages de Guillaume Nepvoux, je pensais à deux Guillaume différents mais à force de recherches de liens, je suis arrivée à comprendre qu'il n'y avait qu'un seul et même Guillaume. De même pour les grands parents de Pierre, j'ai eu du travail pour éliminer ceux qui ne font pas partie de cette famille et pour certains, je n'ai même pas la certitude qu'ils n'en font pas partie!
 
Dans une recherche généalogique, quand on a la chance de trouver des témoins ou de simples indices, il faut les noter ce que je fais dans le logiciel de généalogie, en même temps que dans la carte google qui est parsemée d'épingles de marquage jaunes.
D'autre part, c'est grâce à cela que je finis par connaître les villages de mes ancêtres et mettre en scène leurs probables rencontres ou leur isolement!

 

 

 

* Pour la plupart des toponymes en «ac», leur origine est latine. Acum signifie en romain propriété et le nom qui y est associé est à l'origine le nom du notable romain qui possède ce terres. Ex Missillac : la propriété de Missilius.

 

* Relevés Nimègue : Releveurs Patrice Dessaint - Florencio Duron - Dominique David - Nicolas Panheleux / OuebMaistre Jean-Raymond Colléaux

 

Print Friendly Version of this pagePrint Get a PDF version of this webpagePDF
Tag(s) : #Challenge AZ 2017, #Généalogie maternelle

Partager cet article

Repost 0