Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Aujourd'hui, je veux raconter comment grâce à un arbre publié sur Internet, on peut échanger des informations précieuses et faire des découvertes intéressantes.

   

 
Il y a quelques années, j'avais publié mon arbre grâce à mon logiciel Heredis sur «Planète-Généalogie», maintenant «Heredis Online». Fin 2010, une généalogiste qui avait trouvé de nombreux points communs avec le mien m'a contacté pour m'expliquer qu'elle descendait d'une cousine de ma grand-mère, Berthe David dont la mère Marie Joséphine Haspot était la sœur de mon arrière grand-mère, Marie-Louise Haspot 1.
Cette cousine, Mireille, m'a envoyé un message via «Planète-Généalogie» avec un bref descriptif de son ascendance
  

Je lui répondis alors, en lui envoyant quelques photos de mes grands-parents et de mes parents. Quelques jours plus tard, je reçus de Mireille une longue lettre m'apportant des informations sur la famille David-Haspot et leur fille Berthe et ajoutant trois photos de sa famille. Une des photos de sa grand-mère m'a tout de suite permis de faire le recoupement avec une personne présente sur la photo du mariage de ma propre grand-mère !
 


La lettre apportait aussi des rapprochements troublants : les deux parents de Mireille sont nés en 1917 … tout comme les deux miens ! Sa grand-mère est née en 1889 tout comme ma propre grand-mère; elle est décédée suite à un AVC … la mienne aussi !
Je peux ajouter depuis, que la mère de Mireille est décédée en 2013, la même année que ma maman!
Nous avons été l'une et l'autre institutrices au début des années 1970, à très peu de kilomètres dans deux départements frontaliers!
  
Mariage de Berthe et Jean-Marie Durand en 1913
 

Peu de temps après, nous échangeons à nouveau des photos, elle du mariage de sa grand-mère en 1913 et moi une du mariage de ma grand-mère en 1909. Nous faisons des commentaires sur les ressemblances des personnes présentes où nous sommes certaines de reconnaître Berthe, sa grand-mère en 1909 et la sœur de celle-ci Marie Joseph portant une même robe (je suis sûre que cette personne est Marie-Joseph grâce au témoignage de ma mère), cette personne accompagnée de son futur mari. Aussitôt Mireille m'envoie d'autres photos qui permettent de s'assurer de la présence d'Alexandre Chauvel 2, le futur époux de Marie Joseph.
 

Par ailleurs, Mireille me fait remarquer la ressemblance de l'homme à gauche de mon grand-père en 1909 avec un homme sur la photo du mariage de Berthe, sa grand-mère. Il existe en effet une grande ressemblance; étant donné les quatre années qui séparent les deux photos, il a vieilli : ça pourrait donc être François David, 56 ans sur l'une et 60 sur l'autre, oncle de la mariée de 1909, et père de Berthe, la mariée de 1913, qui se tiendrait à sa droite; mais la femme qui se trouve à ses côtés ne semble pas la même que sur ma photo : je la rapprocherais plus certainement à la femme qui se tient à côté du marié. Toutes ces réflexions m'ont amenée à vérifier à nouveau l'acte de mariage de mes grands-parents qui indiquait l'absence des parents du marié et la présence comme témoin du dit François David, en tant qu'oncle de la mariée; il se devait de représenter son père décédé en 1900. C'est peut-être lui qui l'a conduit à l'église?

 

Marie-Joséphine Haspot et François David qui demeuraient aussi au bourg ont certainement beaucoup aidé leurs soeur et belles-soeur.  Les liens entre ma grand-mère et cette famille David-Haspot a toujours été forte et les photos en notre possession le prouvent : que ce soit avec eux, que ce soit avec Jeanne David (elle-même, sœur de François) et veuve de Joseph Haspot ( lui, le frère de Marie-Joséphine), tous oncles et tantes de Mathilde; que ce soit avec la famille de Marie-Joseph David (fille des premiers) et son mari Alexandre Chauvel, que ce soit avec Henri (mort jeune, sur le Front) et ses frère et soeurs Joseph, Marie et Sidonie Haspot (fille des seconds), tous cousins de Mathilde.
 

 
Quelques années après ces échanges, nous nous sommes rencontrées Mireille et moi. Chacune avait pu ainsi apporter de l'eau au moulin de notre généalogie. C'est ainsi qu'on s'imprègne des vies de nos ancêtres et en outre, on se crée de nouvelles relations enrichissantes.
Je remercie tous ces cousins de tout ce qu'ils ont apporté à mes recherches.
 

Pour visionner l'arbre, cliquez ici

 

1  voir article G comme Guillard publié hier

2  voir artcicle C comme Chauvel publié le 3 juin

    Print Friendly Version of this pagePrint Get a PDF version of this webpagePDF
    Tag(s) : #Challenge AZ 2017, #Généalogie maternelle

    Partager cet article

    Repost 0