Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
La Renaudière est un village des Mauges à l'Ouest de Saint-Macaire-en-Mauges proche de Saint-Germain-sur-Moine et de Montfaucon, au nord-Ouest de Cholet.
Il est désormais rattaché à la nouvelle commune de SèvreMoine.
Trois menhirs y sont visibles comme traces très lointaine de l'histoire des hommes ici.
  • le menhir du moulin à vent de Normandeau
  • le menhir dit la pierre levée de Charbonneau
  • le menhir dit la pierre levée de la Bretaudière
Tux-Man, CC0, via Wikimedia Commons
En 1793, le village voisin de Saint-Germain-sur-Moine se retrouve au cœur des combats vendéens qui touchent aussi tous les villages voisins. Les colonnes infernales passent ici le 22 mars 1794 tuant quatre femmes et six enfants.
A cette époque, c'est l'agriculture qui occupe la population, mais aussi le tissage; les tisserands peuvent d'ailleurs exercer le métier de paysans en parallèle puisque toute la famille y participe. De nos jours, le domaine de l'agriculture occupe encore une majorité de la population puisqu'il y a dix ans, sa proportion était de presque 50%.
Llann Wé², CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

 

De la Renaudière à Andigné

 
En remontant la branche segréenne de ma branche des Foubert dans les registres d'Andigné, je cherche le mariage de René Foubert, mon sosa 298 et Jeanne Morinière, sosa 299. Je trouve l'acte de mariage du 2 novembre 1697 qui ne me renseigne pas sur les parents de Jeanne Morinière. Je remets à plus tard une recherche approfondie. Je remarque cependant que Jeanne porte le même nom que le curé de la paroisse d'Andigné dont je vois la signature dans de nombreux actes.
Au hasard de mes recherches, j'avais déjà lu l'acte de sépulture du curé Jean Morinière en date du 13 août 1697 à Andigné; on le dit âgé de 72 ans ou environ. Y-a-t-il un lien entre ces deux personnes? un lien entre la famille de Jeanne et lui?
Un autre acte attire mon attention, le mariage de Charles Morinière et de Perrine Metral en 1696! Je me demande d'abord si Perrine est de la lignée des METRAL (Metrail) de ma famille; probablement!
En effet, j''y apprends que Perrine METRAL est fille de François et d'Anne Bertrand est reliée à la branche qui aboutira à Jeanne METRAIL, la grand-mère de mon sosa 9, Clémentine Guilleux dont j'ai beaucoup parlé dans ce Challenge AZ .
Puis surprise enfin; voilà un indice qui commence à reconstituer quelques parties de l'arbre : le 8 juillet 1703, Jeanne est marraine de Perrine fille de Charles Morinière et Perrine et notée comme cousine du père.
Un autre mariage me rapproche de ces deux familles, celui de Jean Morinière avec Jacquine Ragot en 1689, piste que je n'ai pas creusé plus loin encore.
 
En continuant de fouiller les registres, où je dois trouver de nombreux membres de ma lignée ici quand je tombe par hasard sur l'acte d'inhumation d'un Jean Morinière décédé le 30 octobre 1685 et inhumé le lendemain. Il était veuf de Renée Pelart. Cet acte est signé par Louis Boyvin prêtre chapelain où il note que ce Jean demeurait au presbytère.
Or, le prêtre de la paroisse d'Andigné a le même nom: Jacques Morinière. Premier indice qui ne m'en dit pas assez sur les autres! Ils sont âgés tous les deux. Frères? Cousins? Ou autre? Peut-il y avoir un lien entre les MORINIERE de la paroisse.
 
Je commence à me dire qu'il y a sûrement des liens forts entre tous ces MORINIERE.
Par ailleurs à cette époque, ce nom de Morinière me semble peu courant dans la région sauf à Andigné.
Ce ne sera que bien plus tard que mes doutes seront confirmés grâce aux alertes ou comparaisons de Geneanet, des alertes qui me renvoient à la paroisse de La Renaudière! C'est bien loin d'Andigné!
Après de longues vérifications sur la famille dans les registres de La Renaudière, je reconstitue une partie de la famille Morinière. Ce nom est très répandu à La Renaudière, la recherche complémentaire a été longue et difficile et je pourrais encore la poursuivre mais j'ai fait d'autres choix.
 
Mais je ne sais toujours pas quel est le lien pourtant quasi certain avec le curé de la paroisse d'Andigné!
Il semble que beaucoup de personnes de cette famille soit venus s'attacher ici. Pourquoi? Par qui?
Deux pistes me semble à creuser :
  • celle de l'arrivée du curé, Jean Morinière qui, étant décédé à 72 ans à son décès, devait s'y trouver depuis longtemps (je n'ai pas encore vérifier depuis quand il était à Andigné).
  • Ou bien des marchands de la famille, voyageant de village en village se sont retrouvés à la Renaudière ou ici et ont permis la rencontre de toutes ces personnes.
  • Ou encore les deux hypothèses sont liées.
Une chose est sûre dans tout cela les Morinière et les Metral sont liés avec le mariage de Charles MORINIERE et Perrine METRAL

 

 

Add to Flipboard Magazine. Print Friendly Version of this pagePrint Get a PDF version of this webpagePDF
Tag(s) : #Challenge AZ 2020, #Généalogie paternelle, #Ancêtres angevins
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :