Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes ancêtres des bords de Loire 
En remontant le temps, on trouve parmi mes ancêtres des petits vignerons installés sur les bords de la Loire. Thomas, petit-fils de François était né à Savennières en  1630.  Vers 1688,  son fils René a quitté le village de ses ancêtres et s'est installé à Saint-Georges-sur-Loire, paroisse toute proche, cela après la naissance de ses 2 aînés qui eux avaient vu le jour à Savennières. Il y exerça la profession de fermier au château de Serrant, jusqu'en 1695 année de son décès.
 

 

   

Un ancêtre, maître des postes
René, mon aïeul paternel à la 7ème génération fut, comme son père, fermier au château de Serrant.  En 1733, il reçoit de l'ancien maître des postes de St Georges, le brevet pour exercer cette activité. Il obtient l'accord du roi et s'installe entre le bourg et le château. Il doit respecter les "obligations de sa tâche" définies par le roi. A  sa mort en 1747, sa fonction est transmise à l'un de ses trois fils, René-Guy. La transmission du brevet de maître de poste se fait la plupart du temps de père en fils ou bien de l'époux à la veuve.



 

La poste aux chevaux au XVIII ème siècle

C'est Louis XI qui créa les Postes royales par l'Edit de Luxies le 19 juin 1464, mettant "en poste" certaines routes. Ainsi les grands chemins du royaume sont parsemés de relais de chevaux dirigés par un maître de poste. Des courriers transmettent les dépêches d'un relais à l'autre; ils sont accompagnés d'un postillon. Chaque relais étant séparé d'environ 4 lieues (16kms), une lettre partie de Paris parvient en moins de 2 jours à Angers.

Notez que la Poste aux chevaux de St Georges sur Loire permet la liaison entre Angers et Nantes; le relais suivant est celui d'Ingrandes.
 
La situation du maître de poste est très jalousée. En effet, pour le service public qu'ils exercent, ils reçoivent des gages, très modestes cependant et des indemnités servant au bon fonctionnement de leur charge. Ils sont également payés par les utilisateurs de leurs chevaux et sont affranchis du paiement des tailles, des impôts pour les terres qu'ils possèdent et exonéré d'autres charges. Ils ont le droit d'exercer des professions annexes : aubergistes, hôteliers, loueurs de chevaux, de voitures, exploitants agricoles ... activités utiles à l'équilibre financier de leur entreprise.

 

Pour devenir maître de poste, il faut effectuer des démarches administratives réglementées et se soumettre "envers le Roy et Monseigneur Le Grand Maître et Sur-Intendant général des courriers, postes et relais de France".  Le roi a besoin d'hommes en qui il peut avoir entière confiance et cherche donc à obtenir des renseignements sur leur réputation.

 

Il est souvent admis que les maîtres de Poste formaient un groupe social fermé. Certes, ils entretenaient des liens certains entre eux comme en témoignent les mariages ou les baptêmes ... mais tout autant que d'autres corps de métiers comme les meuniers, les maréchaux ou même les fermiers! En effet, leurs relations étaient plutôt étendues puisque les maîtres de Poste tissaient de nombreux liens locaux du fait qu'ils faisaient travailler de nombreux artisans locaux tels marchand fermier, cabaretier, aubergiste, sellier, maréchal ferrand ou maréchal soignant ...

Par ailleurs, leurs déplacements favorisaient l'ouverture à d'autres lieux et d'autres rencontres ... comme le montre l'histoire de mes ancêtres notamment dans leurs voyages à Nantes et leurs contacts avec les négociants ou voyageurs venus de l'île de Saint Domingue.

Sources diverses : - recherches aux archives du Maine et Loire (2006-2007)

- livre "A hue et à dia" publié aux ed. Cheminements

- revue "Nos Ancêtres" de mars-avril 2007

- article Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Poste .

 


- Savennières, le berceau de mes ancêtres

- Mes ancêtres maîtres de poste

- La vie au relais de poste de Saint-Georges/Loire

- Philippe, le frère du maître de poste

- Le Sieur Fortier : de l'Anjou à Saint Domingue

- Magdelaine, mon ancêtre de Saint Domingue

- Les descendants de Magdeleine au pays chouan

à suivre 

  A découvrir ci-contre les pages sur Saint Domingue et l'Anjou  


Vous pouvez cliquer sur les mots soulignés en bleu pour en savoir plus.

Tag(s) : #Généalogie paternelle, #La Loire, #Ancêtres angevins

Partager cet article

Repost 0