Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Savez-vous ce que c'est que la Warfarine?
 
Eh bien, si vous tenez vraiment à le savoir ouvrez votre dictionnaire,
car ça n'a vraiment rien à voir avec mon sujet,
sinon que ce mot m'a inspiré l'article pour la lettre W.
 
Eh oui dans ce mot, il y a War comme "guerre" et "farine".
Du franglais quoi!
 
Il aurait fallu plutôt dire "Flour War"!
 
Eh bien, voilà je vais aujourd'hui vous parler de la guerre des farines.

La guerre des farines a été un épisode parmi tant d'autres de révoltes autour d'une pénurie de farine et de pain, mais cette fois le contexte était particulier.
 
Après une année de mauvaises récoltes, les réserves de farine s'épuisaient à l'arrivée du printemps 1775. Des difficultés d'approvisionnement tant de fois rencontrées mais généralement résolue par l'intervention du roi. Sous Louis XIV, les "mercuriales" permettaient la fixation des prix. On régulait aussi ces pénuries par un approvisionnement des régions en difficulté d'une partie des réserves dont disposaient les régions épargnées.
 
Pourquoi contrairement aux mesures de compensation habituelle, le besoin fondamental à se nourrir est-il impossible à satisfaire désormais, d'autant que le pain est encore à cette époque la nourriture de base du peuple?
C'est que, le 13 septembre 1774, Turgot décide bon nombre de réformes qui bouleversent le fonctionnement de l'économie de l'époque, qui, entre autres choses, décide la libéralisation du commerce des grains.
En cette année de pénurie, bon nombre des gros producteurs et des négociants se mirent à tirer profit de cette mesure en aumentant les prix, si bien que la population la plus nécessiteuse ne pouvaient pas se fournir en pain faute de moyens.
 
On assiste en mai 1775 à des révoltes sur les marchés, "aux pillages des moulins, des greniers et transport de grains. Partout les émeutiers tentent d'imposer leur prix et réclament l'intervention de l'administration pour défendre les cours du prix du pain." (Source 1) Les révoltés bloquent les transports de marchandises d'une région à l'autre.
On envoie l'armée rétablir l'ordre et on pend deux émeutiers.
Finalement, Louis XVI demande d'organiser l'approvisionnement des régions en pénurie et oblige de vendre au prix imposé. Ces mesures mirent progressivement fin aux révoltes qui cependant durèrent cinq mois.
 
La cause de cette crise ne fut pas tant la pénurie qui, autrefois était gérée d'une autre façon,  que l'édit de Turgot qui a été un déclencheur par le système d'échange qu'il entraînait et une "rupture avec le principe qui exige du roi à la sécurité des sujets et à leur approvisionnement en denrées" (Source 3).
Pas étonnant que certains historiens y voient l'annonce d'autres révoltes jusqu'à celles qui déclenchèrent la Révolution Française.
 
 

Sources : "Contexte" livre de T. Sabot, «Faim de Pain» publication de l'Association Présence du Haut-Anjou,  La classe d'histoire

Tag(s) : #Challenge AZ 2016, #meuniers, #Histoire et généalogie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :