Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La découverte et la mise en place des techniques de mouture se sont développées à des rythmes différents, parfois avec des inventions quelque peu différentes dans les divers régions du monde, mais on a toujours commencé par utiliser la main ou la traction animale. Puis à travers les pays, dans les différentes cultures, les découvertes se sont précisées et de cette façon, les techniques se sont perfectionnées, partout dans le monde et à des époques plus ou moins proches parce que certaines cultures se rencontraient mais aussi parce qu'ils étaient inventifs chacun dans leur façon de vivre.
Ainsi va l'histoire des hommes ... diversifiée mais universelle.

Les outils manuels de mouture

Meule et broyeur - Orgnac.JPG
Meule et broyeur du néolithique
CMOC Treasures of Ancient China exhibit - millstone and roller.jpg
Dalle à moudre et molette en Chine (5500 – 5000 av J.C)
Mortier et pilon
 
 
 
 
 
 
 
Au Paléolithique, à l'époque où l'homme se nourrissait de cueillettes, déjà, il fallait broyer graines ou autre nourriture. On utilisait des objets simples. Au fur et à mesure de nouveaux besoins, on a perfectionné progressivement les techniques.
 
Quand, il y a plusieurs milliers d'années, l'homme a commencé à cultiver des céréales, "d'abord au Moyen-Orient" pour se nourrir, il a fallu pour cela qu'on écrase les grains pour en faire des bouillies et plus tard du pain. La première façon de procéder a vraisemblablement été le pilon et le mortier qui ont été "utilisés dans le bassin méditerranéen jusque dans la Rome antique" mais aussi, on utilise une table de pierre et une molette, aussi bien en Chine, en Egypte et au Moyen-Orient ...

Les moulins à main

Bundesarchiv Bild 135-BB-152-11, Tibetexpedition, Tibeter mit Handmühle.jpg
Eversberg-0052.JPG
On a, alors, imaginé que la molette pourrait être remplacée par une autre meule qu'on pourrait tourner sur l'autre, immobile. C'est déjà le principe utilisé dans le moulin classique avec le mouvement tournant de la meule courante sur la meule gisante qui est immobile et qui, ainsi, écrase le grain.
Dès lors, cela a donné la possibilité d'un usage individuel de l'outil à la force du bras et de la main.
Entre temps, d'autres civilisations sont passées par le perfectionnement de ces techniques, puis elles sont arrivées, à un moment plus tardif peut-être, aux mêmes avancées, selon aussi leurs besoins et ce qu'elles voulaient produire : farine, huile ...
Puis, on a décidé de passer à des outils de taille beaucoup plus grande qui, évidememnt produirait plus; ce sont les moulins à manège ou les moulins à bras. Mais cela nécessitait une force plus puissante, d'où l'utilisation de l'énergie musculaire d'animaux pour manoeuvrer la meule, mais parfois aussi d'esclaves!

Les moulins à traction animale

 

Horse Gin in use.jpg
 

 

Oil Mill India.jpg

L'apparition des moulins à eau

Depuis les deux premiers siècles avant JC, on avait construit "au Moyen-Orient, en Grèce, mais aussi en Chine et dans le Nord de l'Europe de petits moulins" équipés de deux meules mues par un axe vertical équipé à sa base de pales plates utilisant l'énergie de l'eau. Au IIIe siècle avant JC, les théories sur les engrenages avancées par Archimède avaient facilité la mise en oeuvre de techniques nécessaires au fonctionnement des premiers moulins à eau en Grèce, dès le Ier siècle avant JC.
"En Europe en général, le moulin à bras(*) est resté le mode de mouture principal jusqu’à la fin de l’Antiquité, puis durant tout le Moyen Âge." A Rome, toutefois, les moulins à eau tourneront dès la fin du IVè siècle. Petit à petit, aux IXè et Xè siècles, on en construit de plus en plus en Europe.  Ils se répandent rapidement par l'intermédiaire des seigneurs ou des communautés religieuses auxquelles ils appartiendront, en France, jusqu'à la Révolution.

Les premières utilisations des premiers moulins à vent

En ce qui concerne le moulin à vent, il a été utilisé en Occident plus tardivement. Né en Orient, en Égypte ancienne et en Iran. L'énergie du vent fut aussi exploitée en Perse pour l'irrigation dès l'an 600 avant J.C. Les moulins iraniens, afghans ou pakistannais étaient quant à eux constitués d'une éolienne à axe vertical confinée à l'intérieur du moulin.
Le moulin à vent aurait été introduit dans nos pays occidentaux au temps des Croisades. La première mention qu'on ait retrouvée d'un moulin à vent en France, date du début du XIè siècle, en Normandie. Pourtant certains spécialistes parlent de leur adoption, dans certains zones en Europe favorables au vent, qui pourraient avoir eu lieu dès le Xè siècle sans données précises.

Chronologie systèmes mouture-fr.svg
Par Marie-Claire Amouretti. Ewan ar Born for the SVG file — http://ista.univ-fcomte.fr/iso_album/86__amouretti_.prt3.pdf by Marie-Claire Amouretti in 1986., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4833966

On voit que le besoin de techniques nouvelles pour moudre les grains s'est fait sentir dans la plupart des régions et civilisations. L'amélioration des systèmes s'est répandue par l'imitation des installations imaginées ailleurs avec les adaptations nouvelles nécessaires au besoin spécifique de chaque culture. 
 
Plavajoci mlin na Muri.jpg
Un moulin en Slovénie
Un moulin afghan
Argenstein water mill.jpg
Un moulin allemand
Un moulin en Chine
Un moulin au Sri Lanka

Un moulin en Syrie
The-Windmill-1.JPG
Un moulin à vent australien
Wiatrak Lednogora.JPG
Un moulin polonais

Sources images : Wikipedia

Et pour le plaisir ....

(*) Et pourtant, "selon l’édit de Dioclétien, par rapport à la meule manuelle, le moulin à sang (moulin à bras" manoeuvré par des hommes ou des animaux) a un coût six fois plus important et le moulin à eau huit fois : ce dernier va donc concurrencer essentiellement le moulin à sang et mettra près de trois siècles à le supplanter." Source Wikipedia 
Tag(s) : #Moulins, #meuniers, #Challenge AZ 2016

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :